Armoiries

Le blason d’Éloise

« D’or, chargé au canton senestre d’un écusson de gueules à la croix d’argent, chargé de trois feuilles de chênes de sinople, et chargé en pointe d’une onde d’azur aux flancs de sinople reliés d’un pont de sable »

Traduction

Jaune en superposition en haut à droite d’un écusson à fond rouge avec une croix d’argent, en superposition de ce jaune, trois feuilles de chênes de couleur verte et en superposition de ce fond jaune, le Rhône en couleur bleue aux coteaux verts reliés par le pont de Grésin de couleur noire.

Signification

  • L’or et le bleu sont les couleurs officielles du Comté de Genève
  • La croix de Savoie renforce notre appartenance à la Haute‑Savoie et non à l’Ain comme pourrait le laisser penser notre code postal
  • Les trois feuilles symbolisent les trois hameaux ( Fiolaz, Bois d’Arlod, Bonvy) et les forêts de chênes
  • Le pont représenté est celui de Grésin, enjambant le Rhône et reliant l’Ain à la Haute‑Savoie

 

Saint Vincent

Selon la tradition, la messe de la Saint-Vincent était autrefois accompagnée, à Éloise, d’un rituel où chaque fidèle devait baiser la châsse contenant une relique qui existe toujours. Cette relique n’est ni plus ni moins qu’un pied momifié du Saint.

Comment cette réplique est-elle arrivée jusqu’à Éloise ?

On raconte qu’un ramoneur passait sur le chemin de Fruitière, lieu de passage très fréquenté à une certaine époque. Fatigué, il se débarrassa d’un paquet en le jetant dans un buisson. Quelques jours plus tard, un paysan conduisant son troupeau en ces lieux eut la drôle de surprise de voir ses vaches se mettre à danser autour du buisson. Aidé de quelques voisins, il fouilla et découvrit le paquet qui n’était autre qu’un pied momifié de Saint-Vincent, patron des vignerons. Cette précieuse trouvaille fut mise dans un reliquaire et trône depuis dans l’église du chef-lieu. L’emplacement de la sainte trouvaille est indiqué sur le chemin par une croix de bois.

Accès rapides

Rechercher